• Album : Robe de princesse
      <b>dscn1447.jpg</b> <br />
  • Commentaires récents

  • Catégories

Presque un mois

Posté par rossinante le 23 novembre 2009

sans nouvelles de moi !

Très occupée je fûs pendant ces 4 semaines entre les sorties diverses et le nouveau psy.

Qui dit nouveau psy, dit nouvelles questions, nouvelles cogitations…Notons qu’il est nettement meilleur que le précédent, enfin en tout cas il me convient bien mieux: moins freudien, plus dans l’échange, l’interaction. Pour moi c beaucoup plus constructif. Ma dernière découverte ?? et bien je vis mon corps comme « baisable » mais pas assumable par un mec, ce qui explique ma tendance à m’embarquer dans des histoires merdiques avec des hommes qui me cachent ou ne tombent pas amoureux…yalaa !!

Après avoir déterminé que j’avais coupé mon corps en deux (le haut pour faire joli et le bas purement utilitaire), et qu’il fallait donc le rassembler, me voilà maintenant à devoir intégrer que si si,  mon corps est très bien, c juste ma tête qui ne l’entend pas. Cela dit ce n’est pas franchement un scoop mais je n’avais jamais fait le lien entre tout.

La bonne nouvelle c que mon nouveau psy a quelques idées sur ce qui bloque : il va donc pourvoir m’aider à tout remettre dan le bon ordre ! cool ! garez-vous les mecs, dès que je suis prête vous allez tous succomber !! haha !!

Sinon pas grand chose. Les sorties cheval mensuelles sur OVS ont repris et je suis bien contente.

Noël chez Gwenn, ça nous évitera sans doute de nous prendre la tête et puis ce sera plus gai que d’habitude !

Audrey prépare son mariage et je suis excitée comme une puce! Mon côté « rêve de princesse » qui prend le dessus sans doute ! lol ! En tout cas je suis drôlement contente pour elle.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

La première…

Posté par rossinante le 27 octobre 2009

view.jpeg

Séance thérapeutique faite en juillet. Les autres viendront bientôt.

A vos commentaires : tous les avis m’intéressent emoticone

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Parfois…

Posté par rossinante le 1 octobre 2009

on croise des personnes qui, sans le savoir, vous révèlent à vous même. Ils n’en savent rien, ne s’y intéressent même pas mais déclenchent des processus de réflexion et de décision.

Il y a aussi ceux qu’on croit partis mais qui sont là, dans l’ombre, qui surveillent de loin.

Et puis ceux qui sont au grand jour, tout proche, tout à côté, qu’on ne voit pas toujours.

A tous je voudrai dire un grand merci parce que c’est réconfortant de savoir qu’il y a toujours quelqu’un, quelque part.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Les Motards ont du coeur

Posté par rossinante le 18 septembre 2009

Cette rando a eut lieu le 6 septembre dernier (oui, je sais, j’ai mis du temps). L’idée : récolter des fonds pour les restos du coeur en organisant une rando en moto tout autour de Rennes. Cette année, plus de 850 motards (+ les passagers) pour 175 kms : croyez-moi, j’ai eu mal au c…

D’abord, j’ai failli ne pas la faire : 3 jours avant, mon pilote prévu (le même que pour la ballade dont j’ai précédemment parlé) m’envoie un message désespéré pour me dire que sa moto est en rade et qu’elle ne sera pas réparée d’ici dimanche !! ô rage, ô désespoir !! je suis inscrite à cette journée depuis le mois de février, j’ai emprunté tout un équipement à ma frangine, je suis fin prête et pan ! foutu !

Essayant d’appliquer mes nouvelles résolutions, au lieu de dire « c pas grave, c pas ta faute », j’explique à Alexandre combien je suis déçue et à quel point je tenais à cette rando. Résultat ? il a remué ciel et terre pour me trouver quelqu’un d’autre !! A noter que je crois fermement que si j’avais pris sur moi en disant que ce n’était pas si grave après tout, je serai restée dans mon canapé. Donc, notons de continuer à exprimer la vérité de nos ressentis…

Me voilà donc partie avec Bertrand, sur une moto sensiblement équivalente à celle d’Alexandre, pour cette fameuse rando. Départ à 10h. J’ignorais totalement le parcours et l’heure de retour : bah !! c l’aventure !!

Vu le nombre de motos, nous roulions à une allure de sénateur. J’ai bien senti que Bertrand avait eu plusieurs fois envie de mettre les gazs mais il n’a pas vraiment pu et puis on ne faisait pas la course. Pendant ce trajet du matin, j’ai pas mal observé les passagers, et surtout les passagères. Non, je n’ai pas tourné homo !! Pfff !! Mais vous savez à quoi on reconnait une passagère expérimentée ?? ben à plusieurs choses en fait :

1- elle sait montée sur la moto avec grâce et élégance !! et sans la faire tomber, la moto…oui, bon, c’était pas totalement ma faute, Bertrand baillait aux corneilles et il n’a pas anticipé ma montée. Résultat ? une moto couchée, relevée par 5 personnes dont un gendarme…et moi, pétrie de honte, statique devant le défilé des autres (on avait pris un peu d’avance pour faire une pause pipi)…

2- on croirait qu’elle est collée à la glue sur son petit bout de selle ! C effarant !! Genre le pilote met la poignée dans le coin et mademoiselle continue de se faire les ongles, imperturbable !! alors que la passagère non expérimentée, tangue de droite et de gauche (selon le virage), se fait une élongation du cou à force de vouloir regarder la route et ferme les yeux en serrant les dents à chaque rond-point !! (bon, alors moi, c’était entre les deux : j’ai pas serré les dents ni tanguée, mais j’ai eu mal au cou pendant 2 jours!).

3- elle descend de la moto avec grâce et élégance…

4- quand elle enlève son casque, on se rend que non, elle n’a pas flingué son brushing : ciel !! comment est-ce possible ? et bien disons qu’elle a été assez intelligente pour NE PAS FAIRE de brushing, elle…

5- elle n’a pas non plus les yeux au beurre noir grâce à un mascara waterproof qui n’a pas coulé lorsqu’elle a ouvert la visière de son casque pour sentir le vent frais lui fouetter le visage…grrr…

Moralité ? je manque d’expérience…

Nous avons déjeuner dans un parc animalier vers 12h30 et fait naturellement connaissance avec beaucoup d’autres motards. C’était très sympa.

Repartis à 14h30 pour la 2ème moitié. C’était vraiment chouette tous ces motards qui étaient là pour une cause humanitaire, pour fêter l’un d’entre eux aussi, finalement. Et puis dans les villages traversés, les habitants étaient au bord des routes pour nous voir passer, nous faire coucou. Je me suis sentie différente, comme appartenant à un monde à part, avec ses propres codes, mais aussi une certaine solidarité, un sentiment d’appartenance très très fort.

Nous avons terminé dans Rennes : un grand moment !! Toute circulation totalement bloquée dans le centre-ville rien que pour nous ! Je pense qu’un certain nombre d’automobilistes ont dû faire un peu la tronche…Bertrand et moi ne sommes pas restés pour la remise du chèque car il devait être à Angers avant 20h30 et il était déjà 18h. A ce moment de la journée, j’ai juste baissé ma visière, me suis accrochée à mon pilote et me suis laissée embarquée. Ca avait démangé Bertrand touuuuuuuuuuuuuuuute la journée donc sur les quais de Cesson pour me ramener, il a un peu mis les gazs. Sensation de liberté et de toute-puissant passablement dangereuse mais tellement agréable !!

J’ai aussi vu une passagère avec un blouson de moto et un casque en blanc et rose ! vous me connaissez, je ne pouvais pas louper ça ! donc là, je me mets activement à la recherche d’un ensemble parfait pour faire de moi une fille à moto !! emoticone

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Libre…

Posté par rossinante le 17 août 2009

Il n’y a pas longtemps, une amie à moi m’a dit que le plus beau cadeau que je pouvais faire à l’autre c’était d’être vraie.Non pas que je sois un cadeau (enfin si, mais chuuuut…) mais pour faciliter la compréhension de l’autre, quelque soit cet autre, je devais parler et agie selon mes ressentis : raconter les évènements tels que je les vivais sans chercher à faire plaisir ou à ne pas blesser.

A force d’y réfléchir, j’ai fini par me demander si ce n’était pas ça aussi être libre ? Laisser à l’autre la responsabilité de comprendre ou pas, de ressentir, d’exprimer, de réagir : si ce que je dis ou fais déclenche colère ou tristesse, est-ce à moi de le deviner ? n’est-ce pas plutôt à l’autre de me le dire ? et s’il ne le fait pas dois-je aller le chercher ? je ne crois pas.

Je crois qu’on perd beaucoup de temps et d’énergie à essayer d’interpréter ce qu’il y a dans la tête de l’autre. En prenant les choses telles qu’elles sont exprimées, sans chercher à savoir ce qui pourrait bien se cacher derrière, on se facilite grandement la vie ! si l’autre dit blanc alors qu’il pense noir, je n’y peux rien. Charge à moi de faire la même chose en retour : pas d’arrière-pensée, pas de « s’il(elle)me connaissait il (elle) saurait que… ».

La liberté, finalement, se résume à peu de choses : être vrai dans chaque acte et dans chaque parole, être soi à chaque instant de sa vie. Ceux qui aiment resteront, les autres partiront. Mais qu’est-ce que le bonheur sinon d’être entouré de gens qui m’aiment non pas telle que je suis, mais bien parce que je suis telle ?!!

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

J’aime pas

Posté par rossinante le 20 juillet 2009

cette sensation diffuse que personne n’a de temps pour moi, que ma propre famille me traite comme une gamine et continue à me négliger.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

5h30

Posté par rossinante le 5 juillet 2009

De rando cheval…pfiou ! mal aux fessiers moi !!

J’ai appris hier que mon chouchou, Brave, est un cheval de chasse à cour : je comprends mieux pourquoi il ne bouge pas une oreille en extérieur quand les autres bougent dès qu’une mouche pète !

C’est confortable de pouvoir avoir confiance dans sa monture même au galop sur les chemins de halage : ça permet de mieux profiter du paysage, du chant des oiseaux, des odeurs de la forêt. Bon, nous avons quand même failli partir à l’eau parce que entre Brave au grand trop allongé en crabe et Ludrina derrière au galop qui veut absolument passé devant, à un moment il a juste fallu serrer les dents pour oublier les douleurs de fin de journée pour relancer Brave de façon qu’il se remette face à la route ! Pis après, mon loulou était tellement fatigué qu’il a eut peur d’un tonneau peint en vache et qu’il est parti au galop tout seul !! bon, on se calme !! Faut dire, quelle idée de peindre un tonneau en vache !! portenawak !!

Y’a vraiment qu’à cheval qu’on a cette sensation de liberté absolue, presque l’impression de voler. Et quand on grimpe, qu’il faut aider le cheval, le motiver, l’encourager, on forme là une vraie équipe. A l’école de Soissons on a aussi appris à sauter de selle dans le cas où le cheval perdrait l’équilibre dangeureusement : il valait ieux sauver notre peau. Oui mais aucun cavalier qui se respecte n’abandonnerait son cheval, aucun. Et de toute façon, on n’y pense même pas : quand la difficulté est là, on est un et on pousse ensemble.

Rentrés à 18h, on est tous passé à la douche ! Les pauvres chevaux étaient vannés et nous à peine capable de tenir debout. Ce matin, un peu mal au dos et aux mollets mais après l’aspirateur passé, les muscles se sont réchauffés donc tout va bien.

Demain j’attaque ma dernière semaine avant mes vacances ! ouf ! Elles seront les bienvenues !!

 

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

A la recherche du respect perdu…

Posté par rossinante le 25 juin 2009

Voilà où j’en suis : apprendre à me respecter, à faire les choses justes pour moi, à porter attention à ce que je vis, à ce que je ressens.

Mais cela ouvre à une autre question, bien sûr : comment on fait ? par quoi on commence ?

Sans doute par vivre au présent au lieu de ressasser le passé, l’enfance et ce que mes parents ont fait ou n’ont pas fait. En fait la seule personne sur laquelle je dois compter, la seule qui puisse réellement qqchose pour moi, ben, c moi ! Bon, ok, ce n’est pas une grande découverte hein! Le souci c’est que ça fait tellement de temps que je compte sur les autres pour ça, tellement de temps que je ne me demande pas si c’est bien pour moi que j’en ai perdu le réflexe. Et puis 2000 ans de civilisation judéo-chrétienne me disent que c’est monstrueusement égoïste de faire les choses selon soi et ses envies, ses désirs. Rattachez le toute avec une ficelle familiale type « faut être gentil, pas faire de vague, se soumettre »,  ben vous aurez le rôti que je suis ! lol !

Cela dit vu que ce n’est pas moi, ben ça fait conflit et aujourd’hui je suis un peu perdue. Je fais quand même des progrès : j’ai arrêté de m’excuser quand on me marche sur le pied…Et il faut que je mette au bout de mes phrases négatives « pour le moment », paraît que ça marche bien pour se donner du courage, parce que l’air de rien c’est le boulot d’une vie entière tout ça. Apprendre à se respecter, à s’aimer, à reconquérir son corps, tout ça ça prend un temps infini. Je ne suis pas certaine d’être capable d’aller au bout, je ne suis pas certaine d’être équipée pour y arriver, pour le moment emoticone.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Respecter…

Posté par rossinante le 20 juin 2009

« Traiter , considérer avec respect »

Respect : « sentiment qui porte à traiter qq’un, qqchose avec de grands égards, à ne pas y porter atteinte. »

Ce que le Petit Larousse ne dit pas c’est qu’il faut commencer par soi : se respecter soi, être gentil avec soi, se traiter avec égard et bienveillance, voilà l’important. Voilà ce que je ne fais pas depuis si longtemps (l’ai-je jamais fait ?!!) et qui aujourd’hui me fait douter de la voie empruntée.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Vivante, je suis vivante !

Posté par rossinante le 19 juin 2009

Pas écrit depuis longtemps mais quand il ne se passe rien, ben je raconte rien !

Hier soir, ballade moto : je me suis sentie en vie comme jamais, passé les premiers kilomètres où j’ai réalisé que ben on n’est protégé par rien en fait ! Mais quel plaisir de voir la campagne défilé, de sentir l’odeur de la forêt, de laisser sa vie dans les mains d’un autre : confiance absolue obligatoire et pour moi, c’est un pas ENORME ! emoticone

J’ai du mal à mettre en mots mes ressentis mais je me suis sentie vivante. Et avec un pilote cool, pas abruti de vitesse, aux petits soins emoticone.

Ce sont des évènements comme celui d’hier soir qui me font prendre en pleine figure que la vie rangée boulot/maison/mari/enfant risquerait de me rendre folle d’ennui et qui du coup me font me poser beaucoup (trop?) de questions. Est-ce que ce pour quoi je me bats depuis quelques années est vraiment ce que je veux ? est-ce que la soirée d’hier n’a pas été là pour me montrer que je me trompe ? accrochée à mon idée que rien n’arrive par hasard, je ne peux me défaire de la pensée que quelqu’un vient de me dire « stop ». Ma petite voix ne fait que me crier depuis hier « regarde ce qui est possible ! regarde ! ».

Mais ma propension maladive à me mettre de côté me fait me dire que je ne peux plus renoncer, pas maintenant, qu’il est trop tard pour faire demi-tour. Mais est-ce vraiment trop tard ? N’ai-je pas le droit de changer d’avis au milieu du chemin ? Après tout, ceux que je pense laisser sur la route alors, je ne leur dois rien, je ne suis pas coupable et ils devront l’accepter.

Oui, mais…

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

123456...12
 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toute ma vie !!!
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres